Accueil  FAQ  Rechercher  S'enregistrer  Connexion  

Bienvenue à MADRILLYWOOD ! Un petit message pour les 5 ans du forum vous attend, ici ! Toute l'équipe vous souhaite une excellente année ainsi que beaucoup de bonheur ! Très prochainement, la TEAM vous promet de nombreux PV ainsi que des scénario ICI... - Gossip Girl est de retour parmi nous, alors prenez garde à vous -


Partagez | 
 

 Primer encuentro pero el no primer vaso (PV HAYDEN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

James Oddcliff
▌INSCRIT LE : 20/06/2012
▌MESSAGES : 71
▌AUTRES COMPTES : Mila Williams
▌AGE : 30
▌CRÉDITS : Bazzart
▌PSEUDO : Jimmy ;)
▌DISPO POUR RP : • ON •
MessageSujet: Primer encuentro pero el no primer vaso (PV HAYDEN)   Sam 21 Juil - 18:13

James & Hayden
« une courte citation amusante »




Le rétrécissement aortique:

Le rétrécissement aortique provoque un obstacle à l’éjection du ventricule gauche. Les causes du rétrécissement aortique sont :
•● dégénératives ou valvulopathie aortique sénile, avec fibrose, calcification et fusion des commissures aortiques. C'est la forme la plus fréquente des rétrécissements aortiques du patient âgé .
•● congénitale : il s’agit d’une anomalie présente chez 1 à 2 % de la population générale. Cette valve peut fonctionner correctement pendant plusieurs années pour devenir sténotique entre 50 et 70 ans.
•● rhumatismales, de plus en plus rare du fait de la quasi disparition du rhumatisme articulaire dans les pays développés.
L'insuffisance aortique
L’insuffisance aortique se produit lorsque les valves ne se ferment pas complètement. Les principales causes des insuffisances aortiques sont :
•une maladie annulo-ectasiante, c’est devenu l’étiologie la plus fréquente. Elle touche à la fois la valve et la premier portion de l’aorte ascendante.
•un rhumatisme articulaire aigu, souvent associé à une sténose aortique.
•une bicuspidie aortique congénitale, souvent associée à une sténose aortique.
•une endocardite infectieuse, mutilation de la valve aortique dû à un processus infectieux.
Quels sont les signes d’une valve aortique qui dysfonctionne ?
Les symptômes sont variés : difficulté à respirer, douleurs thoraciques angineuses, vertiges (lipothymie) pouvant conduire à la perte de conscience (syncope).


Regardant son bloc note prés de lui, James ajusta quelques notes et froissa sa feuille qu’il jeta dans la corbeille plus loin. La voyant ricoché sur le rebord, elle tomba à côté. Soupirant, Oddcliff glissa un peu sur sa chaise alors que la bibliothécaire passa prés de lui. La voyant s’arrêter prés de lui, James regarda les talons aiguilles noir avant de relever ses yeux vers elle. C’était un petit bout de femme avec les cheveux grisonnant tiré en arrière, tiré à quatre épingles. Ses yeux noirs étaient aussi petit que ceux d’une sourie derrière ses lunettes.

-Il y a un souci ? Osa demander James en la regardant prés de lui.

Non pas que la présence de la bibliothécaire le mettait mal à l’aise mais presque. A vrai dire il était comment dire…. Stresser lorsque ce petit bout de femme sec et froid était ans les parages. Et c’était pire lorsqu’il devait demander un livre qu’il ne trouvait pas dans les rayons.

-Oui plutôt Monsieur Odddcliff ! Répliqua-t-elle d’une voix froide en baissant son regard sur l’espagnol qui glissa un peu plus sur sa chaise.
-J’ai oublié de rendre un livre ?

Se redressant un peu la bibliothécaire le toisa du regard.

-Vous faites de l’humour ?!
-J’essaie…..
Suivant le doigt qu’elle venait de pointer vers la corbeille, Oddcliff le suivit et regarda les quelques boulettes de papiers qui étaient à côté de la corbeille.
-Vous comptez ramasser j’espère !
-Non je comptais les laisser jusqu’a ce que ça fasse un tapis de cette table à votre bureau. Vous croyez que je peux y arriver avant la fermeture de la fac ?! Demanda-t-il e n croisant les bras alors qu’il avait un air très sérieux sur le visage.
La voyant hausser un sourcil tout en levant les yeux, James joua du bout des doigts sur le rebord de sa table..
-Je plaisante Madame Pichet, vous en faites pas je vais ramasser.
-Vous avez intérêt oui !

La voyant partir d’un pas rapide et sec, James souffla et alla mettre les boules de papiers dans la corbeille pour ne plus à le faire après. Voulant aller de nouveau vers sa chaise, James passa une main dans ces cheveux en voyant tous les livres de médecine qu’il avait ouvert pour son devoir. C’était un vrai bazar sur cette table de travail. Fermant quelques livres James les empila alors que son portable vibra dans sa poche de jean. Le sortant, le blondinet ouvrit le message et y jeta un rapide coup d’œil :

De : Kévin
A : Jimmy
Message : Qu’est ce que tu fou ? T’as vu l’heure qu’il est !!!! T’es ou ???

Relisant le message, l’étudiant regarda sa montre et jura entre ses dents. Il était déjà 21h45 et il était encore à la BU, ce qui pour un vendredi soir était nul !

De : Jimmy
A : Kévin
Message : J’ai pas vu l’heure désoler ! Je range tout et j’arrive promis. Désoler, on ce retrouve à la boite ok ?

Mettent tout dans son sac, le jeune homme pris la pile de bouquins et alla la poser sur le chariot en fer prés du bout de l’allée. Quittent la bibliothèque d’un pas rapide, il se mit à courir dans le couloir pour aller plus vite au parking, récupéré sa voiture.

Ayant jeté ses livres à l’arrière de sa voiture, Oddcliff avait laissé son sac sur le siège passager de façon négliger. Passant ses rapports en vitesse, il prit la rocade et se dépêcha de rentré chez lui. Il n’avait pas mangé, avait encore moins pris sa douche et il lui rester pas moins de trois livres à lire pour lundi dans 15 jours. Sans oublier ce fichu dossier cardiaque à remplir. Bref il avait des choses à faire et en avait remis quelque unes au lendemain.
Jouant sur l’écran de sa radio, James changea de cd et laissa la radio. Zappant un peu il laissa finalement « Los 40 principales ». ; montant le volume lorsque Revolver passa, James enclencha son clignotant, et se déporta sur la droite.

Dix minutes plus tard après avoir être passé par un raccourcis dans les petites rues, Oddcliff arriva à Kensington. Ouvrant le grand portail de la villa de sa tante, il gara sa voiture dans la cour devant le perron, et coupa le contact. Prennent ses affaires en vitesse, il claqua la porte et grimpa les escaliers blanc en vitesse avant d’entré en claquant la porte.

Descendant les escaliers en passant une main dans ces cheveux, James plissa les yeux en voyant un mot sur la table ronde du hall. Allant le prendre il eu un sourire :

«Hello Jimmy ;

J’espère que tes études ce passent bien. J’ai tout ranger comme à chaque fois. Tu as de la quiche au frigo et une surprise au frigo. Mange pas tout d’un coup par contre !!!
Bon week end Jimmy, bisouxxxx

Maria »

Relisant le mot de la femme de ménage qui était plus une amie, James alla dans la cuisine et ouvrit le frigo. Regardant les étagères, il eu un sourire en voyant une tarte au chocolat avec de la noix de coco râpée dessus. Ne touchant pas le plat, il ferma la porte et quitta la cuisine en souriant. Maria était géniale ! Elle savait ce qui lui faisait plaisir ou encore son dessert préféré ce qui pour une longue nuit de révision pouvait être bien. Allant dans le hall, James pris sa veste, vérifia qu’il avait tout et quitta la maison en enclenchant l’alarme.

Garant sa voiture sur le parking de la boite de nuit qui était pas mal remplit, James laissa sa veste dans sa voiture et alla vers la porte. Souriant au videur qu’il salua, Oddcliff entra devant la longue file qui attendait et qu’il entendis râler dans son dos.
-Et ouais les gars c’est ça d’être connu à Madrid ! fis le videur en mettant le lien de sécurité à la porte.
Il avait des avantages à être connu vu sa fortune et des fois il ne cracher pas dessus.
Faisant la bise à la fille qui s’occuper du vestiaire, James lui demande en vitesse comment elle allait avant d’aller vers le bar. Serrent la main au barman, l’étudiant regarda les gens autour de lui et eu un sourire en voyant les danseurs déjà sur le dance floor en train de se déhancher de façon pour certaines filles clairement provocateur. Remerciant Steeve le barman pour le verre qu’il venait de lui poser devant, James en bu une gorgée avant d’aller faire le tour sur le côté pour trouver ses pots. Certaines filles étaient carrément allumeuse alors que d’autres étaient beaucoup trop coincer !
Levant la main pour saluer le DJ, James se retourna lorsqu’on lui tapa l’épaule et salua le groupe de personnes qui était face à lui : Kévin, Lidia, Marco et des gens qu’il ne connaissait pas.

-Et ben t’en as mis du temps ! Fis Kévin alors que James haussa les épaules.
-Désolé j’ai pas vu le temps passer avec mes révisions. Mais je suis là c’est bon !
-Ouais tu as intérêt à être là ! De toute façon ce soir c’est décider tu rentre pas seul ! Déclara Kévin alors que James haussa un sourcil.
-Et d’où tu décide ça à ma place ?!
-T’as pas le choix mon pot !
Rriant face aux bêtises de son ami, James bu une autre gorgée de sa boisson qui était un sky-coca tout en saluant les autres personnes du groupe qu’il n’avait pas saluer.
Revenir en haut Aller en bas

Hayden F. Sanders
▌INSCRIT LE : 21/11/2009
▌MESSAGES : 1509
▌AUTRES COMPTES : Sarah&Dorian
▌AGE : 27
▌LOVE : I, ME AND MYSELF
▌CRÉDITS : liloo_59 & Tumblr
▌PSEUDO : Crapotte xD
▌DISPO POUR RP : • ON •

|- > A PROPOSITO DE YO
♥ RESIDENCE: Hampstead.
♥ I WRITE:
♥ AVATAR: Ashley M. Greene
MessageSujet: Re: Primer encuentro pero el no primer vaso (PV HAYDEN)   Dim 5 Aoû - 16:26

    Cela faisait maintenant quelque mois que la jeune femme avait disparu de la circulation, laissant son fils à son père. Elle avait découvert qu’une légère trace de cancer résistait encore, et ne se croyant pas assez forte pour la combattre, elle avait cru y rester. Autant laisser son fils, et l’homme qu’elle aimait dans le doute, et mourir seule comme elle le méritait après tous le mal qu’elle avait pu faire autour d’elle. Elle avait été en Irlande, comme la dernière fois pour se soigner, sans trop grande conviction. Son père était venu lui rendre visite, ainsi que sa mère. Elle ne les avait pas vus depuis une éternité, mais elle n’allait pas s’en plaindre tout de même. Lorsque le médecin lui avait annoncé encore une fois qu’elle était guérie, elle n’en cru pas ses oreilles et elle se demanda comment elle allait faire pour retourner encore une fois dans la vie de Tyson et William, sachant qu’elle avait fait exactement ce qui avait causé leur première rupture. Elle avait encore le temps d’y penser, elle ne voulait pas se plomber le moral maintenant alors qu’elle se remettait encore une fois d’un combat contre la mort. Le médecin lui avait assuré que c’était la dernière fois, qu’ils avaient réussi à enlever entièrement le mal, mais comme on dit, jamais deux sans trois, elle n’y croyait plus trop. Elle allait profiter de la vie, exactement comme quand elle était arrivée en Espagne, sans se poser de questions. Cette Hayden lui manquait, celle qui n’avait peur de rien, qui pouvait passer son temps dans le lit d’un inconnu, puis d’un autre. Elle ne croyait clairement plus en l’amour, mais elle avait besoin d’être aimée. Elle savait qu’elle venait de tuer toutes ses chances avec Tyson, et elle allait devoir se faire une raison et avancer. C’était sa pensée principale dans cet avion qui la ramenait dans sa nouvelle demeure, celle qu’elle avait acheté lors de sa séparation. Une villa rien que pour elle, sans son fils. C’était son seul regret, le fait de ne plus pouvoir le voir grandir. Elle réalisait bien que jamais elle n’obtiendrait sa garde après l’avoir abandonné comme elle venait de le faire deux fois de suite. Le voyage se passa sans aucun souci, et la jeune femme fut soulagée de voir un chauffeur l’attendre à l’aéroport. Elle n’avait prévenu personne de son retour, même pas sa meilleure amie, mais le chauffeur avait sûrement eu l’information par son médecin. Elle espérait qu’il ne croise jamais Lewis et qu’il ne lui transmette jamais l’info.

    Le trajet jusqu’à la villa fut bien plus rapide que prévu, et Hayden décida de se détendre dans un bain avant de commander à manger. Ce bain lui fit un bien fou. C’était comme si elle se lavait de tout ce qui s’était passé, elle recommençait à zéro, entièrement propre, lavée de tout souvenir. Ses muscles se détendaient un par un alors que le doux parfum du savon lui rappelait des souvenirs. Après une heure de bien être, elle commanda des sushis qu’on lui livra assez rapidement. Après un bon repas, sans alcool bien entendu, elle n’avait pas le droit boire durant en tout cas un mois. Elle alla ensuite voir ses mails pour rattraper le temps perdu, et elle fut intriguée par la publicité d’une boite de nuit. Elle y était souvent allée, mais l’endroit semblait avoir été entièrement refait. Elle savait bien qu’elle n’allait pas pouvoir dormir ce soir, alors autant occuper sa soirée en sortant un peu. Elle alla donc se trouver une robe, en tant qu’ancienne mannequin, elle avait de quoi s’habiller, surtout dans le rayon des grandes marques. Une robe bustier, courte ferait l’affaire. Elle se lissa les cheveux, et se maquilla comme elle avait si souvent l’habitude de faire. Comme une pro, autant dire que la jeune femme était belle, et il fut une époque où elle le savait. Aujourd’hui, elle avait tout de même des doutes…

    La jeune femme prépara son sac, appela un chauffeur en lui disant à quelle heure il devait venir la chercher, et à quelle heure il allait devoir la ramener à la maison. Elle ne comptait pas faire trop tard, sentant que son corps était tout de même fatigué par ce qui s’était passé durant les derniers mois. Elle ne voulait surtout pas le montrer, étant une battante sur patte, jamais elle ne montrerait ses faiblesses, et encore moins à un homme. Car oui, elle avait envie de rencontrer des hommes, voir si son pouvoir de séduction fonctionnait encore. Elle n’avait jamais eu de doute la dessus avant sa maladie. Alors que la jeune femme finissait de se préparer par une touche de parfum, elle entendit la voiture arriver. Elle ne pu se retenir de sourire, réalisant qu’elle était encore jeune et qu’elle devait donc profiter de la vie. Elle sortie de la maison en la fermant bien à clé, et elle entra dans la voiture. Elle avait mis des chaussures à talons, mais elle ne savait pas si elle allait les supporter toute la soirée. Cela faisait un bon bout de temps qu’elle n’avait plus eu l’occasion d’en porter. Elle se détendit donc, sachant très bien que sa voiture n’allait pas passer inaperçue à l’entrée, et elle écouta ce qui passait à la radio. Sans même se rendre compte, elle était arrivée sur les lieux. Elle décida de ne laisser que sa veste dans la voiture, pour ne pas avoir à prendre un vestiaire. Elle sortie de la voiture, remercia le chauffeur et pu entrer sans même faire la queue. C’était les avantages d’être un mannequin connue, et encore une belle femme. Une fois dedans, elle reconnu des visages qu’elle salua d’un sourire et d’un coucou de la main avant de se diriger vers le bar.

    Elle commanda un jus de fruit sans alcool et le barman fut surpris. Elle lui annonça qu’elle ne pouvait pas en boire, et il lui fit une petite moue toute désolée. Hayden ne l’était pas, elle savait ce que l’alcool pouvait faire à l’homme le plus respectable de la planète. Elle paya sa consommation, et elle fit un petit tour d’horizon, histoire de voir les nouvelles têtes du lieu, ou bien des anciennes. Elle vit un groupe qu’elle ne connaissait pas encore, et elle remarqua surtout un jeune homme blond. Elle l’observa assez attentivement tout en buvant sa boisson alors qu’un sourire se dessina sur son visage. Une fois son verre vide, elle décida qu’il était temps d’aller danser un peu. Après tout, on ne vient pas en boite juste pour boire un verre et se tirer ensuite. Elle alla donc vers un groupe de fille qu’elle voyait souvent sur les lieux, et elles commencèrent à danser. De temps en temps, la jeune femme ne pouvait s’empêcher de regarder le groupe du jeune homme, et très vite, son regard croisa le sien. Elle lui adressa un clin d’œil sans pour autant s’approcher de lui, et elle détourna son regard tout en continuant de danser. Hayden n’était pas une fille facile, elle avait un fort caractère, et elle séduisait souvent en résistant. Autant dire que c’était le genre de fille à qui on devient vite accro sans même le vouloir. Ce soir, elle avait envie de jouer, de s’amuser, de séduire et de se faire séduire, mais elle ne savait pas encore si le jeune homme serait partant. Elle devait attendre sa réaction pour pouvoir faire des conclusions, et cette dernière ne se fit pas trop attendre…

_________________


HFS ✝ Throw your sticks and stones Throw your bombs and your blows But you're not gonna break my soul This is the part of me that you're never gonna ever take away from me hellsangels


Revenir en haut Aller en bas
 

Primer encuentro pero el no primer vaso (PV HAYDEN)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Primer jaune army painter à vendre [vendu]
» [X] A morning in autumn [PV Hayden]
» Peinturer des Orks?
» [Gryfffondor] Hayden Smith
» [terminé] La belle et... le bête. [PV : Hayden Mayuli]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
x Madrillywood x :: Madrillywood City :: Las calles de la Fiesta :: Discothèque "Reina de la Noche"-